18 novembre 2009

L'affaire M. - page 8

Bob arriva en courant, alerté par les cris de Myriam. Il prit Janet dans ses bras, avec une délicatesse rare et après l’avoir porté jusqu’à la chambre, la déposa sur le lit. Janet était inerte. Bob était assis au bord du lit et tentait par les paroles les plus douces qu’il eut été donné d’entendre de la réconforter. Malgré sa propre inquiétude, il était aux petits soins pour celle avec qui il avait partagé douze années du plus pur des bonheurs.

---§---

Damon appela son supérieur pour l’informer que l’installation des équipes à la propriété était terminée. Peter venait juste de finir d’interroger les 3 prisonniers de l’aérodrome, lorsqu’il décrocha son téléphone pour converser avec Damon.

Tout était sous contrôle. Cela faisait presque 24 heures que les enfants Mac Adam avaient été soustraits à leurs accompagnateurs et que l’on n’avait aucune nouvelle.

Peter Mulligan avait prévenu Bob et Janet que l’attente pourrait être longue avant que les ravisseurs ne transmettent leurs instructions. Sa longue expérience lui permettait d’affirmer que l’impatience des kidnappeurs ne se manifestait qu’après le premier contact qui lui prenait du temps afin de porter l’angoisse des parents à leur maximum.

Peter entra dans la « salle des suppositions ».

C’était une pièce dont les murs étaient couverts de tableaux blancs pour marqueur effaçables et qu’ils avaient surnommée ainsi car c’était là qu’ils se réunissaient et posaient noir sur blanc toutes les suppositions relatives à leurs enquêtes. Chaque fois qu’une hypothèse était prouvée comme sans fondement elle était effacée et l’enquête se concentrait sur toutes celles restantes.

Peter avait besoin de faire le point sur cette affaire et se mis donc à l’œuvre sur l’un des tableaux encore vierge de toute supposition.

Posté par phoenixdu92 à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'affaire M. - page 8

Nouveau commentaire