18 octobre 2009

Monsieur 18h00 - page 21

Raphael restait quant à lui planté là au milieu des rayons, l’air pensif. Pourquoi donc avait-il ressenti une telle joie à l’idée de croiser le grand chef ? Se pouvait-il que le grand chef lui manque à ce point ? A ces pensées, Raphael fut secoué d’un frisson et se concentra sur ses achats pour ne plus y penser. L’humeur de Max allait en se dégradant. Il était de plus en plus agressif et désagréable avec Raphael. Il alla jusqu’à dépassé les bornes, ce qui engendra un face à face verbal assez... [Lire la suite]
Posté par phoenixdu92 à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2009

Monsieur 18h00 - page 22

Max s’était redressé et regardait Raphael. Un étonnement total se lisait sur le visage de Raphael qui comprenait de moins en moins ce qui se passait. « Tu crois vraiment que c’est parce qu’il ne veut plus que l’on ait de rapports intimes que je suis dans cet état ? » Raphael ne répondit pas. « Tu as besoin de murir mon jeune ami ! » Raphael était perdu. « Je pense que tu as compris que je l’aime ! Au moins ca c’est à ta portée ! » Raphael... [Lire la suite]
Posté par phoenixdu92 à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2009

Monsieur 18h00 - page 23

Les jours passaient, Raphael et Max limitaient leurs discussions aux seuls besoins professionnels. Raphael n’était pas retourné voir le grand chef, cela faisait maintenant plus d’un mois qu’il n’avait eu aucun contact avec lui. Raphael avait le nez en l’air. Il regardait sans la voir la pendule située au-dessus de la porte. Le regard vide, comme si seul son corps était là et son esprit absent. « Qu’est-ce que tu as ? Il te manque ? » Max avait transgressé le silence et... [Lire la suite]
Posté par phoenixdu92 à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2009

Monsieur 18h00 - page 24

Après plusieurs jours d’un duel acharné entre lui et lui-même, Raphael décida de prendre le taureau par les cornes. Il retournerait ce soir même au rendez-vous de 18h00, bien décidé à mettre un terme à ce combat intérieur. L’entretien n’aurait qu’un seul objectif. Lui permettre de ressentir quelque chose et de l’analyser pour trouver enfin une réponse. A 18h00, il toqua à la porte. Une poignée de secondes plus tard, laps de temps qui lui paru interminable, il fut invité à entrer par une voix assourdie par la... [Lire la suite]
Posté par phoenixdu92 à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2009

Monsieur 18h00 - page 25

Max referma la porte sur ces paroles qui giflèrent Raphael en pleine figure, malgré le ton doux, presque affectueux qu’avait utilisé Max pour asséner le coup de massue. Raphael, restait là, la tête plongée entre ses bras accoudées à sa table de travail, le regard vide de sens, l’esprit torturé de milliers de questions et se sentant traversé de multiples sensations qui l’enfonçaient peu à peu dans une tristesse profonde. Lorsqu’il releva la tête, son regard se fixa sur la pendule. Une sensation douloureuse lui traversa... [Lire la suite]
Posté par phoenixdu92 à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2009

Monsieur 18h00 - page 26

Il avait beau chercher tous les arguments pour essayer de renforcer sa conviction, il se trouvait pauvret dans son argumentaire et ne pouvait s’empêcher de repenser à la soirée passée au dernier étage de l’immeuble où il travaillait et des merveilleuses sensations qu’il y avait ressenti. Le grand chef lui manquait. Mais il se bornait à croire que ce n’était que les séances de 18h00 qui lui manquaient et que les sensations si fortes qu’il avait tant appréciées, n’étaient liées qu’à un manque trop longtemps inassouvi. Il... [Lire la suite]
Posté par phoenixdu92 à 18:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 novembre 2009

Monsieur 18h00 - page 27

Raphael fut effondré. Il se mit à haïr Max qui venait de lui faire le pire des coups bas qu’il ne lui avait jamais fait. Max avait replongé dans son travail, mais Raphael le regardait. Son regard était affuté comme des lames effilées et découpaient Max en tranches fines. Il l’imaginait dégoulinant du sang de la vengeance, sa vengeance. Il le mutilait et ainsi Max n’avait que ce qu’il méritait. Raphael n’avait qu’une envie, se lever et mettre son poing au beau milieu de la figure de Max. Max qui savait et ne lui... [Lire la suite]
Posté par phoenixdu92 à 19:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 novembre 2009

Monsieur 18h00 - page 28

Raphael perçu une voix très lointaine qui l’appelait par son prénom. Il essayait d’ouvrir les yeux, mais la luminosité ambiante était si forte qu’il la percevait à travers ses paupières encore closes. Malgré les sensations nauséeuses qu’il ressentait, il percevait au travers de son corps une sensation de bien-être probablement due à la douceur du cocon moelleux sur lequel il était allongé. Une fois de plus, il percevait une voix, qui essayait de le tirer de cet état dans lequel il se trouvait. Il n’était... [Lire la suite]
Posté par phoenixdu92 à 13:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 novembre 2009

Monsieur 18h00 - page 29

-          « Vous ? » -          « Oui, c’est moi ! Bonjour Raphael ! » -          « Mais, je croyais que … » -          « Ne parlez pas ! Remettez-vous de vos émotions, vous avez eu un malaise ! » Le visage de Raphael malgré son teint d’une blancheur à rendre jalouse une étendue immaculée de neige fraichement tombée, laissait transparaître étonnement et joie. Le grand chef, lui souriait, il... [Lire la suite]
Posté par phoenixdu92 à 13:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 novembre 2009

Monsieur 18h00 - page 30

Le grand chef se retourna vers Raphael. « Je n’en ai que pour quelques poignées de seconde ! Je reviens ! » Avant que Raphael ne puisse répondre, le grand chef refermait déjà derrière lui la porte du grand bureau. Quelques secondes plus tard il réapparut un plateau à la main, duquel des volutes de fumée semblaient s’échapper. « Tenez ! Mangez ! Ca vous fera du bien ! » Raphael aperçu le contenu du plateau. Quelques viennoiseries à peine sorties du four où elles avaient cuit, encore fumantes et... [Lire la suite]
Posté par phoenixdu92 à 20:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]